Quand se lancer dans une séance photo-thérapie ?

Quand se lancer dans une séance photo-thérapie ?

Tentée par une séance en photo-thérapie ?

Le problème que vous rencontrez

Aujourd’hui j’aimerai te parler d'une problématique dont vous me parlez assez souvent : Je reçois régulièrement des messages de femmes qui aiment mon travail mais qui n’osent pas se lancer.

La raison fréquemment invoquée est que vous ne vous sentez pas prêtes et que vous préférez attendre de vous sentir mieux dans votre corps avant de vous lancer. Je crois sincèrement que c’est une erreur et je te propose à travers cet article de réfléchir au bon moment pour se lancer dans une séance de photo-thérapie.

Lacher prise en photo-thérapie
Epaule dénudé et douceur en séance photo-thérapie en Dordogne
Femme souriante et fière - Séance photo-thérapie

La problématique

Revenons aux bases

En réalité, je pense que le problème est pris à l’envers. Les séances de photo-thérapie sont un moyen de vous aider et de vous accompagner vers l’acceptation de votre corps. C’est une confrontation en douceur avec ta propre image. La séance répond à un de tes besoins : le besoin de gagner en confiance, de se voir autrement ou de se libérer des troubles du comportement alimentaire… S’engager dans ce processus seule est, selon moi, se rajouter des difficultés là où tu n’en a probablement pas besoin.

Le travail de l’image et de l’estime de soi est un processus long qui peut durer des mois, des années voire même ne jamais se conclure. C'est tout autant de temps où tu vas mettre ton bien-être de côté. Je ne te promets pas qu’être accompagné d’un professionnel sera magique, que ce travail commun fonctionnera à coup sûr, mais je suis sûr que celui-ci pourra te faire gagner du temps sur ta réflexion, sur ta guérison.

Portrait en lumière dure - Photo-thérapie - Alexis Lang Dordogne

Faire face à tes blessures

Ce combat

Le regard que tu portes sur toi est conditionné par tant d’années de croyances qu’il sera difficile d’occulter tes complexes seule. La séance photo est un premier pas dans l’ascension vers l’acceptation. Je t’encourage à voir la séance de photo-thérapie comme un réel outil de développement personnel qui va t’aider à semer des graines de bienveillance dans ton corps.

Viennent ensuite les raisons de se lancer… Un jour toutes les blessures de l’âme que tu as occulté durant des années refont surface de différentes façons : complexes, Troubles du Comportement Alimentaire, larmes, colère, ruptures… Ton corps exprime tout ce que tu as si longtemps enfoui au fond de toi. Un jour, quand tout devient insupportable vient le déclic : Il faut faire quelque chose, il faut changer. C’est le moment où tu ressens le besoin d’affronter tes maux. Tu souhaites reprendre le dessus sur toutes ces émotions enfouies et ne plus être guidée par ces maux. Ce déclic va marquer un nouveau départ pour lequel je vais t’accompagner. A travers ce processus je veux te donner un regard nouveau, bienveillant et surtout profondément différent de celui que tu as pu porter sur toi jusque-là. C’est la fin d’un cycle et le commencement d’un autre.

Portrait avec bouquet de fleurs en séance photo-thérapie à Périgueux

Avoir le déclic et après ?

Passer à l'action

Quand tu te sentiras prête vient le moment de réaliser la séance. A ce moment-là nous réalisons l’entretien préalable à la séance photo : j’ai besoin de savoir où tu en es dans ton cheminement. C’est le moment où ton désir de changer, d’avancer, est plus fort que tes peurs et appréhensions. La séance de photo-thérapie est donc le début d’un nouveau cycle, un nouveau départ, plus doux, avec plus d’amour et d’indulgence. Mon objectif n’est pas d’enjoliver ton image mais seulement de révéler un aspect de toi que tu ne perçois pas.

Femme rigolant à la fenêtre - photo-thérapie - Alexis Lang - Brantôme
Femme pensive pendant sa séance photo
Introspection en photo-thérapie - Alexis Lang Dordogne

Le bon moment

Propre à chacune

Il n’y a pas de réponse précise à cette question. Il y a tellement de parcours qu’il serait malvenu de faire une généralité. Toutefois je serai d’avis de te dire que le bon moment est celui où tu ressens un déclic. Tu n’as pas à porter ton fardeau seule et je t’encourage à être accompagnée dans ta démarche. Ton corps est une enveloppe qui n’est ni bonne ni mauvaise. Elle te suit chaque jour et si tu ressens de la souffrance en regardant ton corps, il est important de creuser la question : Pourquoi est-ce si difficile ? Comment faire la paix avec ton corps ? Comment apporter plus de self-love dans ta vie ?

Je t’encourage à cet instant-là à réfléchir aux différents moyens qui s’offrent à toi pour faire évoluer le regard que tu portes sur toi-même. Parmi quelques pistes possibles, il y a un accompagnement psychologique, un kinésiologue, un coach sportif, la danse-thérapie et bien évidemment, la photo-thérapie qui est mon domaine.

Laisser un commentaire